Moi la Dame

Moi, la Dame
aux Vent glacés et au Feu sous la mer
Moi, Dís des Vanes à la chevelure de miel
La voluptueuse convoitée de l’Est
Celle qui donne sans compter
Celle auprès de laquelle on reste
La moitié à elle donnée

Moi simple parure de banc ?
Ah! Jamais !

Je suis Dame aux longs sanglots
et tourments à l’ambre mêlés
Puis avec fureur je m’offre
aux amants passionnés

Trésor, Joyau sont mes enfants
Ma Beauté, mon collier
par Quatre fois donnée

Je vis ma flamme
en Maîtresse Femme
Indomptée, les bras levés
Je hurle mon chant

Le Pont Glacé
Je l’emprunte depuis toujours
Je danse les Nornes
Je claque le vent
Brûlante et froide
A Fólkvangr
j’attends…

écrit par Brume Follet
Publicités